Ouest-France

Ploulec’h. Des sculptures en acier et rouille s’invitent au jardin

Le 10 février 2019

En attendant l’hommage à la députée Corinne Erhel, le sculpteur Christophe Milcen investit le parc du Patio, à Ploulec’h (Côtes-d’Armor) avec des créations personnelles et surprenantes.

La municipalité, sous la conduite de Yannick Gautier, adjoint, a décidé de rendre hommage à la jeune députée et conseillère régionale Corinne Erhel, décédée en mai 2017. Cet hommage prendra la forme d’une sculpture qui ne sera dévoilée qu’aux lumières du printemps.

L’œuvre commandée à Christophe Milcen est aujourd’hui achevée, mais celle-ci, avant d’être exposée en public, doit attendre de longs mois sous la douche glacée des services techniques de la commune. En effet, la rouille doit faire son effet protecteur avant que l’œuvre prenne place dans le parc. Seuls les agents communaux approchent la sculpture et gardent un silence respectueux et ému : « Elle est très jolie… » On n’en saura pas plus.

Trois sculptures de passage

En attendant l’inauguration, trois œuvres de l’artiste dont une, un banc réalisé avec le sculpteur Martine Galle, ont été mises en place dans le parc paysager entre la salle de sport et la nouvelle salle socioculturelle Le Patio. En plus du banc, un géant en métal dévêtu et un dragon furieux occupent l’espace parmi les jeux d’enfants, pour le plaisir de toutes et de tous. « Œuvres prêtées, elles ne seront visibles, malheureusement, que jusqu’en juin… » , regrette Sonia Stephan-Morvan, adjointe aux affaires sociales.

Le sculpteur Christophe Milcen revendique haut et fort son art du métal, qu’il veut populaire : « car il parle à tous. Je suis venu à la sculpture par passion. J’ai découvert au fil de mes voyages cette forme d’art qui relate avec simplicité la vie quotidienne, le plaisir d’être ensemble et de partager. C’est essentiellement avec l’acier que je m’exprime. J’aime relever le défi de réchauffer ce métal froid, dur à façonner, et créer des sculptures pleines de vie. Les thèmes que j’aborde actuellement sont l’être humain et le cheval. » Rendez-vous est pris au printemps pour découvrir, dans le parc du Patio, l’hommage plein de vie et d’amour à Corinne Erhel.

Sur les Mers…

Loperhet, Brest – Juillet, août 2017

Oeuvre commune de Martine Galle et Christophe Milcent
Ce banc monumental est exposé  à Loperhet dans le Finistère (29) près de la mairie à la sortie de Brest…
Ce bas relief, un paysage maritime du sculpteur  Martine Galle en bois imputrescible est d’une force tranquille… Tout comme le sculpteur Christophe Milcent à ses côtés qui a œuvré sur l’assise du banc en acier soudé.
Une réussite originale ou il est rare que deux sculpteurs œuvrent ensemble pour une création commune.
A quand la prochaine oeuvre en acier faite de bois ou de bois faite d’acier ?
Dans l’attente prenez place au creux des vagues…

Le Télégramme

Ar Mor Pagan. La sculpture à l’honneur

le 06 juillet 2016

hpro_2016062516072623_Glvenarmorpagan

Une vingtaine d’artistes participe à la 3è édition de l’exposition de sculptures Ar Mor Pagan

Il y a de multiples façons de découvrir un lieu, un village, une région. À l’occasion de la troisième édition de son exposition Ar Mor Pagan, c’est à travers l’art, et plus précisément la sculpture, que l’association Goulven découverte, sentiers et patrimoine convie, gratuitement, depuis le 6 juin et jusqu’au 20 septembre, visiteurs et locaux à déambuler dans la commune, son bourg, à travers ses sites remarquables et jardins privés. Des oeuvres disséminées Plusieurs oeuvres d’une vingtaine de sculpteurs sont à découvrir : ici, un monumental escargot de fer aux reflets changeants ; là, un mobile dont les oiseaux métalliques virevoltent au gré des vents sous l’ombre du clocher multicentenaire de l’église Saint-Goulven ; plus loin, une représentation de pierre, d’acier et de bois des pèlerins de Compostelle… S’y rajoutent des créations des usagers l’IME des Genêts d’Or, de Plabennec, et des élèves des écoles du Vieux-Poirier et de Diwan Lesneven. « Dans le contexte actuel de mépris de la différence, notre exposition veut être encore plus une manifestation de l’expression des cultures, de l’expression des réalités de l’art d’aujourd’hui par vos oeuvres et d’hier par notre patrimoine », assure Didier Jouberton, le président de l’association. Pour citer Paul Klee : « Les réalités de l’art élargissent les limites de la vie telle qu’elle apparaît d’ordinaire. Parce qu’elles rendent visibles une vision secrète ».

Radio Emeraude 95.9

Exposition de sculptures avec la 2ème édition de Ar Mor Pagan à Goulven

Juin 2015

goulven-decouverte-sentiers-patrimoines

Cliquer sur l’image pour écouter le reportage.

François Brunner journaliste interview les organisateurs et le sculpteur Martine Galle.

Le Télégramme

2015-07-13-Télégramme art en marche

Le Télégramme

Manoir du Vaumadeuc. Un dimanche entre jardins, sculpture et musique

Pléven – Juin 2015

Martine Galle en compagnie de son hôtesse Carol O’Neil, propriétaire des lieux.

Martine Galle en compagnie de son hôtesse Carol O’Neil, propriétaire des lieux.

Après la visite des jardins du Manoir du Vaumadeuc, ouverts au public dimanche, il était possible d’admirer l’exposition des sculptures réalisées par Martine Galle, puis d’assister à un moment musical. Les musiciens, Gaspard Prenovec au violon et Véronique Blanche au clavier ont entraîné les amateurs présents dans un récital aux couleurs tziganes. L’invitée d’honneur, Martine Galle, sculpteur en taille directe, travaille notamment le bois dans le monumental. Ses oeuvres contemporaines sont figuratives, expressives de vie. Elle invite le public dans son univers musical avec une sculpture intitulée « Concerto dans un bois lumineux ».

Ouest-France

Mélange des arts apprécié au manoir du Vaumadeuc

Le Télégramme

Paimpol – mai 2015

003

Côtes d’Armor magazine

N°142 | mai 2015

001

Ouest-France

L’exposition de sculptures contemporaines se visite au fil des rues

Ouest-France

avril 2015

002

Le Télégramme

avril 2015

001

Ouest-France

Martine Galle, la sculpture comme art de vivre

Paimpol – 8-9 Novembre 2014

001

Ouest-France

Journées du patrimoine :

Un chemin maritime semé de bois et de pierre

Paimpol – 22 Septembre 2014

D’ordinaire fermée, la petite chapelle de Lanvignec a ouvert ses portes, et fait sonner ses cloches aux visiteurs ce week-end. L’occasion d’y croiser un baptistère de l’abbaye de Beauport, ou encore un christ en croix en bois peint du « XIIIe et qui pourtant fait très contemporain », note un couple. Dans ce lieu, étaient aussi exposées une douzaine de sculptures de Martine Galle, artiste de Ploubazlanec. Un « Chemin maritime » de bois et de pierre, en forme d’hommage à Louis Morand, initiateur de la pêche en Islande, enterré au pied de la chapelle.

« Je voulais raconter l’épopée de la pêche. » Avec des livres de bois ornementés de bateaux, une coque en if, Neptune surgissant d’un chêne. « Et comme dans ces voyages en mer, il y a une musicalité aussi, j’ai réalisé ces mains sur un clavier. » Le thème de l’échouage, Martine Galle a préféré l’aborder en sculptant dans du pommier, « car pour moi, c’est un bois qui reste vivant, qui garde un parfum de vie. »

Ses pièces figuratives présentent beaucoup de formes arrondies, d’effets patinés. Malgré les outils qui peuvent être impressionnants (tronçonneuse, gouge, maillet), la sculptrice confie prendre son temps. « Je ne suis pas en duel avec la matière. » En taille directe, sans esquisse préalable, elle utilise ensuite des pigments naturels « et ma popote secrète », pour donner un effet de vernis, « pour qu’on puisse les toucher. » Dans des lieux plus grands ou son atelier, elle réalise aussi des pièces monumentales. « J’ai une Bigoudène qui est exposée à la fontaine Saint-Goulven de Brest. Et dans ma cour, un druide de 4 m et 3 tonnes ». Ca en impose !

Diaporama…

Ouest-France

Le 20 et 21 septembre 2014 Journées du patrimoine :Paimpol

001

Ouest-France Brest

L’art se marie avec le patrimoine, quarante oeuvres en plein vent.

Juin 2014

lart-se-marie-avec-le-patrimoine-quarante-oeuvres-en-plein-vent (1)

La statue de Martine Galle représentant une Bigoudène (une oeuvre de près de deux mètres de haut) a été installée près de la fontaine Saint-Goulven.

L’initiative

L’association Goulven Découverte, sentiers et patrimoine a invité quatorze artistes à exposer dans les plus beaux sites de la commune, sous le titre Art Mor Pagan. Quarante sculptures jalonnent un chemin de découverte, qui marie le plaisir de la marche avec celui des yeux.

Le président Didier Jouberton remercie celle qui a véritablement été la cheville ouvrière de cet événement : Yvonne Guillomarch. Non seulement elle a trouvé les artistes au sein de l’Association des sculpteurs de Bretagne mais elle a également su les convaincre de participer à cette monstration peu banale.

Le maire inaugure cette exposition, ce vendredi 6 juin. Il dévoilera trois doubles panneaux à Ti Gama, lors d’une cérémonie qui se déroule à 18 h 30. « Si quelques mécènes pouvaient se manifester pour nous aider à manifester notre reconnaissance à ces artistes », lance Yves Iliou. Ces panneaux ont été réalisés par Monique Bouquet, une artiste goulvinoise.

Quand la légende s’en mêle

Peu après l’installation de la statue en bois de Martine Galle, représentant une Bigoudène de près de deux mètres de haut, les représentants de la municipalité et ceux de l’association se sont réunis autour de ce singulier personnage, à la fontaine Saint-Goulven. « Cette fontaine a bien des pouvoirs dont celui de favoriser la fertilité chez les femmes ! Il ne serait pas étonnant que ce séjour profite à cette belle Bigoudène. » Les légendes sont vivantes à Goulven et les imaginations fertiles… Pourquoi une statue ne le serait-elle pas aussi ?

Vidéo de présentation de l’exposition Art Mor Pagan réalisée par Le Groupe Ouest.

Le Télégramme

Art Mor Pagan.

Juin 2014

Tel_2014-06-15_Photo

Ouest-France

Vidéo Ouest France Paimpol

Réalisation : Anthony Tejero

Martine Galle sculpte la douceur : Portrait. Septembre 2013 – Paimpol

004

Le Télégramme

Art. Sculpture monumentale. Septembre 2013 – Paimpol

Kizellan 2013

Dossier presse Kizellan 2013…

Le Télégramme

Art en marche. Les artistes exposent leurs sculptures

Jusqu’au 26 août, 17 artistes exposent leurs sculptures monumentales dans le cadre de l’événement Art en marche. « D’abord regarder, découvrir les formes, se laisser surprendre, passer d’une oeuvre à l’autre et contempler », tel est ce que souhaite offrir au public cette troisième édition d’Art en marche. Un circuit a été élaboré pour admirer ces oeuvres, partant du bourg, allant jusqu’au parc du Fogot et à Rostiviec. Les artistes exposant : Christophe Beauvillain, Jean-Marc Bernard, Sylvie Bozoc, Elisabeth Estienne, Sophie Franck, Martine Galle, Gérard Kernéis, Mimi Labeyrie, Jean-Luc Lamour, Étienne Lamoureux, Janine Le Cann, Guillaume Le Quément, Mich Mao, Christophe Milcent, Pierre Morice, Sylvie Perdriau et Srinivasan Shanmugan ; les oeuvres collectives de Pen-an-Dalar, et la participation des écoles de Loperhet, Daoulas, Hanvec, Irvillac, L’Hôpital-Camfrout, et Saint-Urbain.

Revue Breman

Mars 2013

Le Journal De Vitré

Monumentale, l’exposition au Château des pères de Piré !

Photographies…

Le Télégramme

Les monumentales de Martine Galle 2012

Dossier presse Kizellan

Un Sculpteur de plus en plus prisé

Ouest-France

Le savoir-faire de trois créateurs au Beau Châtaignier – Plouguiel

mercredi 26 octobre 2011

Samedi29 et dimanche30, de 10h à 19h, Daniel Le Pape, l’ébéniste de Kermenou (derrière l’Albatros, sur la route de Penvénan) accueille deux jeunes femmes artistes complémentaires. Martine Galle, de Ploubazlanec, sculpte « la pierre au compresseur et burineur », ainsi que « le bois à la gouge, depuis mon enfance ». Alors que Caroline Le Coadou, de Plougrescant, réalise des bijoux en argent. On ne présente plus Daniel Le Pape.

Lors de cette porte ouverte de deux jours, les visiteurs pourront admirer ses meubles et surtout une collection de fauteuils club en cuir, de toute beauté. Martine Galle, photographe, décoratrice, animatrice en gériatrie à l’hôpital de Paimpol, présente des doigts sur un clavier dans une superbe pièce de cyprès de Lambert, sculptée en taille directe. « Un bois en accord avec la nature. ».

Après un bac Arts appliqués au lycée Savina en 2000, Caroline Le Coadou s’est exilée à Jersey durant deux ans où elle s’est spécialisée en bijouterie joaillerie, avant de se consacrer à la vente dans une bijouterie à Londres, puis à Quimper durant deux ans. De retour au pays en mai dernier, elle crée sa propre collection de bijoux proposée aux visiteurs samedi et dimanche. « Que des pièces uniques. »

Le Télégramme

Kizellan. Inauguration monumentale

3 octobre 2011

Légende de Mellionnec : créateur Christophe Milcent

Samedi après-midi, Michel Balbot, président de l’association Kizellan, un bourg à sculpter ouvrait les portes de l’exposition d’art monumental pour son vernissage. Charles Josselin, vice-président du conseil général des Côtes-d’Armor; Jean-Yves Philippe, président de la communauté de communes du Kreiz-Breizh et Michel André, conseiller général, étaient sur place avec les artistes. C’est lors d’une balade dans les rues du bourg qu’une centaine de personnes, élus, artistes et grand public, a découvert l’exposition. Chaque oeuvre a été commenté par son créateur. L’histoire du dragon de Mellionnec, juché sur son nid, a fait étinceler les yeux des enfants. Chacun a exprimé l’importance d’ouvrir le monde artistique à tous, issus du monde rural également. Cette neuvième exposition est ouverte au public en accès libre sur la voie publique et dans les jardins de particuliers, jusqu’au 13novembre.

L’art au cœur de la Bretagne.

9° Exposition Mellionnec du 17 septembre au 13 novembre 2011.

Le Télégramme

Bois et pierre. Martine Galle leur offre ses mains

Le Télégramme

Art en marche. Des sculptures monumentales

dimanche 21 juillet 2011 – Loperhet

Au cours de l’été 2009, la municipalité a initié une exposition desculptures monumentales enextérieur. Forte de cette première expérience de découverte de l’art contemporain en milieu rural, elle a décidé de reconduire «Art en marche», avec le soutien financier de la Communauté de communes du pays de Landerneau-Daoulas.

Deux circuits en extérieur

Cette année, jusqu’au 28août, le long de deux circuits libres, l’un en centre bourg et l’autre àpartir du port de Rostiviec, vingt artistes sculpteurs proposent de découvrir leurs oeuvres. Parmi eux, Michèle Vicq, en résidence sur la commune durant le mois de juin, a réalisé des oeuvres avec les enfants des écoles, de l’accueil loisirs et de l’espace jeune. Le public pourra découvrir les oeuvres de LiliBadin, Christophe Beauvillain, Sylvie Bozoc, Sophie Franck, Martine Galle, Gaëlle Haubtmann, Jean-Marc Jézéquel, Gérard Kerneïs, Jean-Luc Lamour, Janine Le Cann, Jean LeGall, Guillaume Le Quément, Irène Le Goaster, Mich Mao, Michadu, Christophe Milcent, Erwan Ollivier-Henry, Yvon Ollivier-Henry, Pen anDalar.

Ouest-France

Art en marche à Loperhet

vendredi 29 juillet 2011 – Brest

Expo de sculptures monumentales de 20 artistes bretons, le long de deux circuits pédestres, l’un en centre bourg et l’autre à partir du port de Rostiviec. Livrets et plans en mairie et sur le site de la commune.

Tout l’été, jusqu’au 29 août. Rens. 02 98 07 07 07.

Ouest-France

« Au bord… » 15 artistes fêtent les 5 ans de la galerie

dimanche 03 juillet 2011 – Erquy

« Au bord de… » l’eau, les falaises, l’orée du bois, les choses, l’instant indécis du crépuscule où se termine le jour et commence la nuit, cet espace hésitant, comme suspendu, tel était le thème laissé à la libre inspiration des artistes pour célébrer les cinq ans d’existence de la galerie d’art municipale d’Erquy. Pour fêter cet anniversaire, la municipalité d’Erquy a choisi de faire une exposition collective originale, fixant un maximum de vingt exposants : peintres, sculpteurs, photographes, graveurs… Tous les talents étaient invités à s’exprimer. Sur quarante-cinq candidatures, le jury, composé de spécialistes des arts, a retenu quinze artistes bretons, chacun exposant une oeuvre sur le thème proposé.

90e exposition

« Nous avions choisi un thème pour donner un lien, une cohérence à l’exposition, même si cela restait très ouvert, » explique Nathalie Reymond membre du jury. « Ce thème comportait inévitablement quelque chose de maritime puisque le mot bord est au départ un terme de marine. » Une démarche qui a séduit les artistes. « Quand il y a un vrai jury, cela donne une valeur à une exposition, » notait vendredi soir lors du vernissage Daniel Tihay de Saint-Brieuc.

Inaugurée en juillet 2006, la galerie d’art municipale d’Erquy se veut un outil d’accès à la culture, mais aussi de promotion artistique. Ouverte toute l’année, elle accueille aujourd’hui sa 90e exposition, d’artistes renommés ou en devenir. Parmi les quinze qui participent à cet anniversaire, certains connaissaient déjà les lieux pour y avoir accroché leurs oeuvres.

Les 15 exposants : Athali (peintre), Michel Arouche (peintre), Xavier Brosse (photographe), Marie Caillier (sculpture), Martine Galle (sculpture), Jean-Charles Gautier (peintre), Pascale Legris (sculpture), Michel Lerede (peintre), Françoise Peslherbe (photographie et peinture associées), Râmine (peintre), Ulrike Terhardt (photographie), Daniel Tihay (reliefs muraux en acier), Daniel Tostivint (peintre), Gérard Tournay (monotype) Margot Veenendaal (technique mixte).

L’exposition à la galerie près de l’office de tourisme, est ouverte du dimanche 3 au 17 juillet de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h, entrée libre.

Le Télégramme

Hôpital. Bois, pierre et aquarelles s’exposent

4 août 2010 – Paimpol

Maryse Le Goallec continue de faire découvrir des artistes et des oeuvres. Ce mois-ci, Martine Galle et ses sculptures vont à la rencontre des aquarelles d’Yves Caroff.

Ce qui frappe au premier regard, ce sont les mains. Magnifiées, sublimées, vivantes. Des mains de guerrier, de musicien. Des mains qui jouent, qui oeuvrent, qui caressent. L’univers de Martine Galle s’impose.

Des oeuvres gigantesques

Basée dans son atelier de la baie de Launay en Ploubazlanec depuis vingt ans, elle a commencé par la photographie, dans le domaine humanitaire. Elle dessine aussi au fusain et s’est mise à la sculpture du bois et de la pierre dans des oeuvres souvent gigantesques.Des bois nobles comme le santal, le chêne et le châtaignier et un travail qui laisse vagabonder l’imaginaire quand elle travaille. Elle est inscrite à la Maison des artistes de Paris, a déjà reçu plusieurs prix et médailles, a fait les Arts appliqués et les arts graphiques. Parce que son métier d’artiste ne lui permettrait pas de vivre correctement, elle est devenue animatrice en gériatrie. On retrouve son goût des autres et du lien. Ses oeuvres, impossible de passer à côté à l’hôpital mais il est aussi possible de passer à son atelier à Launay.

Randonneur et historien

Jusqu’à la fin du mois, près d’elle, les aquarelles, les écrits et les livres d’Yves Caroff. L’octogénaire parcourt le GR 34 dans la région et part de ses dessins pour des écrits de randonneur et d’historien. On connaît déjà son travail autour de Plouézec et Plouha. Il s’attaque en ce moment à Paimpol pour la partie reliant Bouguef à Beauport. Ploubazlanec l’a déjà incité à poursuivre.

Pratique Exposition conjointe des oeuvres de Martine Galle et Yves Caroff, bâtiment soins de suite du centre hospitalier. Jusqu’à la fin du mois d’août.

Ouest-France

L’art raconte Paimpol, la mer, L’Islande

Le Télégramme

L’alchimie de la force et de la féminité

Manoir de Vaumadeuc

Ouest-France

Martina, bouillonnante de talent

La Presse D’Armor

Arts Plastiques

Ouest-France

Salon d’automne de Carquefou